La fin de Manolosanctis

Publié le par BlogZoner

Il y a peu, le site Manolosanctis a fermé et avec lui, le rêve d'une génération de blogueurs BD amateurs.


manolosanctis.pngEn tant que lecteur de blogs BD, j'ai été attristé par le dépôt de bilan de cette société qui avait su générer une communauté autour de son module de lecture bien pratique. Cependant, il ne faut pas oublier que Manolosanctis vendait avant tout du rêve. Et aux dernières nouvelles, le rêve, ce n'est pas la réalité.


En devenant peu à peu éditeur "classique", Manolosanctis a enterré son idée de départ que c'était les lecteurs qui déterminaient qui serait édité ! En quelque sorte, si j'ai plein de fans, je finis sur papier. Comme le système de vote est tellement à la mode, beaucoup y ont cru. En effet, de plus en plus, avoir plein d'amis fictifs sur Facebook et se faire retweeter à foison est le symbole d'une future réussite. Cependant, seuls les naïfs auront cru à ce mirage. Manolosanctis a depuis toujours sa propre ligne éditoriale, comme tout éditeur qui se respecte. Cependant, par sa rubrique "coup de coeur", la plateforme a toujours su entretenir l'espoir chez ses auteurs amateurs...


La fermeture de Manolosanctis n'est-il pas finalement le coup dur qu'il fallait à la blogosphère BD pour sortir de la médiocrité dans laquelle elle s'est engluée ? Du jour au lendemain, la visibilité de nombreux blogueurs mauvais s'en retrouve diminuée. Difficile d'un coup de refaire parler de soi. Certes, d'autres plateformes existent mais ne promettent pas la gloire. Reste Facebook pour les plus acharnés d'entre eux.


Avec des sites comme Manolosanctis, le petit blogueur va commencer une BD, en faire 15 pages et espérer être remarqué. Il oublie alors que la méthode traditionnel, c'est de monter un projet, un vrai. De faire moins de pages mais mieux. De travailler un scénario. D'écrire un synopsys. Bref, d'apporter une viabilité au projet, pas une visibilité. C'est ce qui différencie le blogueur BD de l'auteur de BD.

Publié dans Sites Web

Commenter cet article

edcostn 20/09/2012 11:08

Bonjour,

je me permets de réagir à ce billet tout simplement car c'est le premier sur lequel je suis tombé lorsque j'ai fait des recherches pour trouver des explications au timeout qui sanctionnait la
saisie de l'url manolosanctis.fr.

Autant j'étais au courant de leurs difficultés financières, autant j'avais le naïf espoir que le site perdurerait, sous forme d'archive tout du moins.

J'ai aimé, du début à la fin, le contenu foutraque du site via ses propositions de bonne voire très bonne qualité et celles frisant le niveau de la grande voire la moyenne section de maternelle. Et
c'est justement cet aspect hétérogène qui, à mon sens, faisait la force de cette communauté.

J'adhère donc quasi totalement avec votre analyse mais je n'irais pas jusqu'à affirmer que la visibilité des "mauvais" blogueurs s'en trouvait diminuée. Elle était déjà nulle du fait même de cet
aspect. De la même manière, le cas de Marion Montaigne qui par le biais de billets (à l'instar de Boulet finalement) a réussi à viabiliser son blog bd. Ils sont tout autant des auteurs que des
blogueurs bd. Certes, ce sont des cas particuliers, et certes, la plateforme favorisait le projet et non le recueil de billets.
Certains ont tout de même réussi à tirer leur épingle du jeu en travaillant justement en amont (tel des auteurs) leur scénario. Et la sélection s'est faite d'elle même.

Un lecteur pas souvent commentateur 08/06/2012 11:13

"Bref, d'apporter une viabilité au projet, pas une visibilité. C'est ce qui différencie le blogueur BD de l'auteur de BD." Je trouve ces propos un peu dure. C'est plus le fait de ranger et
cantonner le blog BD dans des cases de stéréotypes qu'on le tue. Et je considère le rêve comme une composante à part entière de la création d'une BD, c'est pas juste pour faire beau que je dis ça.
C'est même l'essence d'un projet. Sinon bon article dans un bon blog.

BlogZoner 15/06/2012 09:30



Merci pour ta réaction.



CRBR 02/06/2012 17:54

on peut aussi se servir d'un outils et de ses codes sans tomber dans la facilité, tout en étant amateur!!!

BlogZoner 04/06/2012 12:30



Tout à fait.